Lecture des noms – 2014

 

Journée Internationale de la Mémoire de l’Holocauste
et de la Prévention des Crimes contre l’Humanité
LUNDI 27 JANVIER 2014 / COUTANCES

Programme :
Dim. 26 Janvier : Conférence « Srebrenica : Autopsie d’un massacre »
Lun. 27 Janvier : Commémoration – Lecture de 93 415 noms
Lun. 27 Janvier : Vernissage de l’exposition de Milomir Kovacevic

    • CONFÉRENCE :

      Dimanche 26 Janvier / 14h – 17h /
      Chapelle du Lycée Charles-François Lebrun

      Srebrenica : Autopsie d’un massacre. Le 11 juillet 1995, le général Ratko Mladić entre à la tête des troupes des Serbes de Bosnie dans l’enclave protégée de Srebrenica. La FORPRONU n’intervient pas. Commence alors le pire crime commis sur le sol européen depuis la Seconde Guerre Mondiale. Plus de 8 000 Bosniaques sont exterminés. Le général Mladićainsi que le chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadžićsont aujourd’hui jugés par le Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) pourgénocide, complicité de génocide, crimes contre l’Humanité et de violations des lois et coutumes de la guerre.
      Avec (Sous réserve):

      Florence Hartmann, ancienne journaliste au Monde et ancienne porte-parole du Procureur du TPIY
      Munira Subašić, Présidente des Mères de Srebrenica
      Sabina Subašić, documentariste.
      Jean-René Ruez, ancien chef du bureau d’enquête du TPIY

haut de page

    • COMMÉMORATION :
      LECTURE DE 93 415 NOMS

      Lundi 27 Janvier / 8h – 18h /
      Lycée Charles-François Lebrun

      Les noms des 83145 victimes (39570 hommes, 23 474 femmes et 20101 enfants de moins de 14 ans) du camp de concentration et d’extermination de Jasenovac situé en Croatie, entre 1941 et Avril 1945. Cette liste date de mars 2013. Parmi ces victimes, il y a 13116 Juifs victimes du génocide des Juifs et 16173 Roms victimes du génocides des Tziganes dans l’Est de l’Europe.

      Les noms des 8 106 victimes Bosniaques identifiées dans le génocide de Srebrenica commis en Juillet 1995 par les forces Bosno-Serbes, les noms des 1200 victimes Bosniaques identifiées à Kozarac près de Prijedor, les noms des 700 enfants morts pendant le siège de Sarajevo entre 1992 et 1995 et enfin les noms des 264 vicitmes d’Ovcara en marge du siège du Vukovar, assassinées par les forces Serbes en novembre 1991.

haut de page

 

EXPOSITION
VERNISSAGE DE L’EXPOSITION
DE MILOMIR KOVACEVIC

Lundi 27 Janvier / 18h – 19h30 /
Chapelle du Lycée Charles-François Lebrun

Milomir Kovačević, sans être photographe de guerre est un photographe engagé. Il photographie Sarajevo entre 1992-1995 et réalise plusieurs séries d’images : Portraits de Tito brisés, empoussiérés, éclaboussés de sang ; monuments et édifices touchés par la guerre ; pierres tombales des cimetières de Sarajevo ; tombes de morts anonymes de la guerre ; quotidien des habitants de Sarajevo au temps de la guerre… La plupart de ces photographies sont exposées en 1993 et en 1994 dans les galeries d’une Sarajevo assiégée. Pour s’y rendre, il faut traverser le pont des snipers, mais ses expositions comptent parmi les événements culturels les plus fréquentés de Sarajevo. À ce propos, l’auteur dit : « Quand vous voyez que les gens sont prêts à risquer leur vie pour venir voir vos photographies, ça donne une incroyable force pour continuer. » Cette exposition, intitulée Sarajevo 1992-1995, l’instant pour la mémoire, démontre magistralement comment la photographie agit comme mémoire en témoignant des cicatrices de la guerre, relate de même la vulnérabilité des gens et exprime malgré tout les liens indéfectibles entre le photographe et ses modèles.

haut de page